Facebook
  • Acceuil
  • Concept
  • Ce système de reconnaissance faciale peut identifier les personnes portant des masques
Ce système de reconnaissance faciale peut identifier les personnes portant des masques

Ce système de reconnaissance faciale peut identifier les personnes portant des masques

Alors que des milliards de personnes à travers le monde portent désormais des masques au quotidien pour se protéger du coronavirus, les systèmes de reconnaissance faciale traditionnels peinent à opérer. La firme japonaise NEC affirme néanmoins avoir réussi à créer un nouveau système de reconnaissance faciale pour lequel le masque n’est pas un problème, rapporte Reuters.

Dans un communiqué, la firme nippone a expliqué que son nouveau moteur de reconnaissance faciale « se concentre sur les zones entourant les yeux d’un individu n’étant pas couvertes par un masque facial pour en extraire les caractéristiques et les analyser ». Selon NEC, il faut moins d’une seconde à son intelligence artificielle, qui affiche un taux de précision effarant de 99,9 %, pour identifier une personne portant ce type de protection.

« Une fois que le moteur détecte la présence d’un masque facial sur un visage, l’algorithme de reconnaissance faciale le plus approprié est alors utilisé pour extraire et recouper les caractéristiques de chaque individu », détaille NEC. « Cela permet une identification ultra-précise, même lorsque l’image traitée inclut à la fois des porteurs de masque et des individus n’en portant pas. »

Pour l’heure, ce système de reconnaissance faciale développé par NEC peut être utilisé aux portes de sécurité d’immeubles, de bureaux, et autres installations de ce type. Les compagnies aériennes Lufthansa et Swiss International Airlines se le seraient d’ailleurs déjà procuré. 

À l’heure actuelle, NEC n’a pas souhaité communiquer le prix de son système. En revanche, l’entreprise affirme viser un chiffre d’affaires de 100 milliards de yens (soit environ 970 millions de dollars) en 2021, en partie grâce à ses activités dans la biométrie et l’analyse vidéo.

 

COMMENTS