Facebook
  • Acceuil
  • News
  • Et si on supprimait les réunions pour être plus efficace au travail ?

VIDEO


Et si on supprimait les réunions pour être plus efficace au travail ?

L’entreprise française d’assurance santé Alan a annoncé la suppression complète de ses réunions. Dans ses bureaux, tout le travail d’équipe se fait de façon asynchrone.

Selon OpinionWay, les réunions seraient globalement inefficaces. Seule une sur quatre aboutirait à une décision, pas étonnant lorsque l’on sait que 57 % des sondés consultent leurs e-mails et 22 % avouent même surfer sur Internet pendant ce temps dédié à l’échange. Quand on apprend que le temps passé en réunion représente environ cinq semaines par an, soit autant que les vacances, cela fait réfléchir.

Une étude menée par Perfony, startup spécialisée dans la gestion de projets et le travail collaboratif en ligne, évalue un coût d’un million d’euros par an pour une entreprise de 200 personnes lorsque celle-ci prévoit deux heures de réunion hebdomadaire.

Le CEO, Jean-Charle Samuelian, décrypte cette nouvelle pratique sur le blog d’Alan. « Trop souvent, les réunions dérivent du sujet ou se transforment en concours d’éloquence  —  qui n’aime pas avoir raison ? L’écrit oblige à poser les choses et prendre le temps de la réflexion. » Il affirme que par écrit, « la discussion est plus posée, mieux documentée, plus nuancée et argumentée, chacun intervient en prenant le temps qu’il souhaite. Exit le feeling, les questions d’ego, on prend du recul, on est plus factuel, on regarde la situation dans son ensemble, on prend de meilleures décisions. » Alors, faut-il comme Alan, sauter le pas ?

 

À la clé selon Alan :

 

·         Un gain de temps

·         Une plus grande efficacité et performance. Par ce biais, tout le monde peut échanger avec le groupe, mais au moment où cela ne perturbe pas le travail des autres.

·         Des échanges de meilleure qualité : les interventions en ligne sont plus réfléchies et nuancées. Elles permettent aussi à chacun de s’exprimer, y compris les personnes moins à l’aise à l’oral.

·         Une plus grande rigueur. Une simple lecture des échanges depuis le fil de discussion permet, par exemple, de vérifier qui a pris telle ou telle décision.

Ces points de vue sont bien sûr à nuancer. Nous sommes conscients que ces pratiques peuvent aussi soulever des objections et aller à l’encontre des pratiques de certaines entreprises.

 

COMMENTS