Facebook
Une confiance consensuelle codée

Une confiance consensuelle codée

La médiatisation accrue du bitcoin et du blockchain a fait de l’intelligence artificielle et du Big Data des concepts à la mode en marketing. Alors, qu’est-ce que le blockchain et comment la technologie pourrait-elle perturber le monde de la publicité ? Peut-on explorer ce territoire numérique mystérieux au profit de la marque ?

Le Blockchain a été mis en relief dans les médias spécialisés grâce aux bitcoins. Toutefois, la technologie qui la sous-tend peut soutenir des ambitions au-delà de la cryptomonnaie. Cette technique a le potentiel de révolutionner l’achat d’espace publicitaire d’après les spécialistes ! Au départ, c’est la finance qui ouvre le bal. Mais le cadre décentralisé de la chaîne de blocs influencera certainement les autres industries, y compris le marketing et la communication.

Les experts de l’écosystème des médias numériques de par le monde pensent que l’utilisation d’une telle technologie permettra entre autres de donner plus de transparence au cycle de vie de l’achat de la publicité numérique une fois qu’elle passera dans le cadre de la chaîne d’achat en bloc. En effet, la chaîne de blocs est un grand livre numérique incorruptible, ce qui peut être pertinent pour les médias, étant donné les pratiques qui ne sont pas toujours saines et qui se produisent dans ce domaine.

À titre d’exemple en 2017 Mindshare Australie s’est associée à Zilliqa, une plate-forme de chaîne de blocs développée par des chercheurs de l’Université nationale de Singapour, afin de tester de nouvelles technologies dans le secteur des médias. L’accord consiste à vérifier si le protocole de la chaîne de blocs de Zilliqa peut être utilisé pour relever les défis omniprésents de l’industrie, y compris la publicité contextuelle en relation avec les fakes news pour développer des initiatives stratégiques autour de la confidentialité des données ; et pour développer un programme type et à l’échelle du secteur qui peut être utilisé par les éditeurs afin de permettre une notation du contenu. Le responsable de cette agence à Sydney a révélé que la base initiale du partenariat avec Zilliqa est de créer un programme de tokenisation, qui peut évaluer l’authenticité du contenu en ligne. Il s’agit donc d’un mécanisme par lequel l’inventaire numérique peut être classé dans le placement sûr et sécurisé de la publicité des clients.

D’ores et déjà, cette implémentation technologique de la chaîne de blocs dans l’industrie des médias promet d’offrir une transparence et une confiance accrues grâce à un bon inventaire réalisé au bon moment et au bon endroit, d’une manière dynamique, efficace et, surtout, qualifiée. 

COMMENTS

Plus d'articles